Fascisme et dentifrice

RIO DE JANEIRO, BRAZIL – OCTOBER 28: Jair Bolsonaro, far-right lawmaker and presidential candidate of the Social Liberal Party (PSL), arrives to cast his vote on October 28, 2018 in Rio de Janeiro, Brazil. (Photo by Ricardo Moraes-Pool/Getty Images)

Un cas isolé, le Brésil? Plutôt la suite logique de ce qui se trame depuis quelque temps déjà. Le problème avec ce populisme? C’est que, poussé à fond, ce dernier ne peut trouver d’autre issue que le… fascisme.

Ce contenu a été mis à jour le 30 décembre 2018 à 16 h 57 min.